AVENTURE, THAILANDE

Road Trip en Thailande 15 jours 5 étapes

15 jours en thailande road trip Thaïlande

Un road trip en Thailande, c’est la base du bon routard. Impossible de se planter, des milliers l’ont fait avant nous. Pourtant j’avoue que ça se prépare. Il faut acheter des guides d’occas’ (Le Routard, Guides Voir, Lonely Planet…) et les potasser mais surtout, surtout ! il faut faire des recherches sur le net pour avoir une idée du voyage, du climat sur place, du meilleur moment pour s’y rendre, hors tsunami par exemple (humour noir…).
Voir des photos pour savoir ce qui vous convient le mieux, quelle est votre attente pour ce voyage : recherchez-vous le repos de plages paradisiaques, un cocktail dans une main et un bouquin dans l’autre, ou désirez-vous l’aventure et la découverte de terrains quasi vierges, de jungles surnaturelles envahies de végétation pour y croiser des lémuriens et des drôles d’oiseaux ?

 

road trip Thailande chiang mai trek

khao sok trek road trip Thailande

 

 

Un Road Trip en Thaïlande

 

Notre plan de route était plus ou moins tracé avant le départ. Nous partions entre copines, 3 filles à l’aventure. Nous étions tombées d’accord sur des impératifs, il fallait : des temples, de la jungle, des rochers sur l’eau et de la plage, original hein ? On devait rentrer tout ça sur moins de 2 semaines avec un petit budget.

 

Road trip en Thailande / 15 jours de voyage :

Vol à l’aller +

+ Vol retour.

 

Bon à savoir : Nous avons voyagé dans les transports en commun principalement de nuit pour gagner du temps, pourtant pour des personnes au sommeil très léger, je vous le déconseille car vous y serez perdant à accumuler de la fatigue. En effet un épuisement général est difficile à gérer avec un rythme soutenu de backpacker.

 

Transports et durée de trajets

 

Pour vous donner une idée :

 

  • Vol Marseille / Bahrain / Bangkok (acheté sur Go Voyage : 650 €) : départ à 5h30 am, arrivée à 8h30 am le même jour à BKK… décalage horaire oblige
    au passage pour vous dire que le voyage avec GulfAir est top, repas et tv perso !
  • BKK / pause à Sukhothai / Chiang Mai 7 heures de train + 1 heure de bus // + 6h30 de bus
  • Chiang Mai/BKK en avion : 1h30 d’avion
  • BKK/Khao Sok en train jusqu’à Surat Thani : entre 10h et 15h de train + 1h de bus jusqu’à Khao Sok
  • Krabi/Bangkok en avion :
  • Et pour finir 12h de vol pour rentrer à Paris + 1h30 retour Marseille

 

Astuce : le minibus est à prendre qu’en cas désespéré car il faut savoir que tant qu’il n’affiche pas complet, il ne part pas. Et qu’ensuite il marque une pause dans une agence aux excursions alléchantes, il faut donc encore attendre ceux qui sont intéressés. Puis il doit déposer chaque passager à leurs destinations… Grosse perte de temps donc.
Nous le savions. Pourtant durant le voyage nous n’avons pas eu le choix à un moment donné. A éviter autant que possible.
Le prix des autobus varie énormément en fonction de la classe de voyage. Un autocar climatisé et moderne n’aura pas le même coût qu’un vieux bus aux tissus usés, sans clim, avec une chèvre sur le siège d’à côté…

 

Monnaie Thaïe

 

En thaïlande, on paye en Bahts (prononcé bate).

A savoir que 1 € = environ 40 Bts

Sur place, dites vous que 100 Bahts font 2,5 euros. C’est un peu faussé mais c’est bien utile.

Dans les grandes villes, il y a des distributeurs de billets où vous pourrez retirer de l’argent. Pensez juste à la commission prise par votre banque + une commission de 150 Bts à chaque retrait… autant partir avec du liquide sur vous et retirer si nécessaire de grosses sommes en une ou deux fois seulement. Essayer d’avoir aussi de la petite monnaie sur vous pour les petits achats, les casse-croûtes sur les marchés…

Les bureaux de change sont nombreux, mieux vaut éviter de changer son argent dans les hôtels car c’est moins favorable.

 

 

Les étapes du Road Trip

 

 

étape 1 . Bangkok

 

A l’aéroport, prendre un taxi Meter pour rejoindre le centre ville =400 bts /course + péages
1 nuit au New Sian Guesthouse 360 bts/1 chambre double
10h du mat en février : 26 degrés.

Voilà le road trip en Thailande commence et la première chose que nous avons faite en arrivant, rejoindre en tuktuk une agence de voyage locale qui nous réservera le gros des trajets entre chaque lieu.
Nous choisissons l’Agence Vieng Travel pour organiser notre séjour.

Balade dans le quartier de Banglanphu où nous prenons dans une échoppe de rue des brochettes de poulet et de porc délicieuses, c’est toujours impressionnant au début de se risquer à manger des mets inconnus (aux formes et couleurs parfois étranges) mais il faut se nourrir et en général, la nouveauté mêlée à l’excitation provoque une explosion des papilles, un plaisir simple.

TaxiBoat pour traverser le fleuve 10 bts/p

 

blog voyage bangkok authentique road trip Thailande

 

Les Klongs

 

A 17h30, les Klongs sont désertés et le soleil se fait doux, c’est idéal pour faire la visite des canaux de Bangkok.
Long tail boat 900b/4p alors qu’il était affiché à 900b/1p la magie de l’Asie :)
A cette heure ci c’est magnifique, une fin de journée brûlante qui s’achève sur un coucher de soleil apaisant. Nous rentrons à la nuit (1h de promenade exceptionnelle).

 

Dans les rues de Thaïlande, lorsque la nuit tombe, des petits restaurants éphémères s’installent à la sauvette. Les tables et chaises en plastique fleurissent un peu partout dans les rues. Les thaïlandais sont de véritables virtuoses de la cuisine, avec leur simple chariot ils te montent un petit restaurant qui propose des plats frais et délicieux, cuisinés à la minute. En fait dans la culture thaïlandaise, les restaurants n’existent pas vraiment : on vient plutôt manger et se retrouver au marché pour déguster des plats dans des petites gargotes montées chaque soir. C’est comme ça. L’avantage c’est que c’est bon et pas cher.

 

voyage bangkok roadtrip thailande voyageurs

bangkok insolite roadtrip thailande voyageurs

road trip en Thailande à Bangkok, les Klongs et le Quartier chinois

 

Kao San Road

 

Découverte de Kao San Road (Thanon) bruyante, agitée, touristique ! Une kaléidoscope survitaminé, on se sent à la fois enivré et possédé par l’effervescence de cette rue. Pour le coup, le contraste avec le calme du fleuve est encore plus saisissant, voire inquiétant. Pas sûre d’aimer vraiment et pourtant certaine de ne jamais oublier cette ambiance.
Boire une bière à côté de la pompe à essence d’une ancienne station réhabilitée en bar, manger des gros vers ou des sauterelles grillés, être happée par la foule en quête de fête et de sexe, ou déguster une assiette débordante sur le pouce pour un euro et faire le marché de nuit à la recherche d’un pantalon Thaï bleu… il faut connaitre ça. Sagement ou plutôt épuisée par ces dernières longues 48 heures sans véritable sommeil, je me traîne jusqu’à l’hôtel.

1 petit dej’ pas extravagant mais bon environ 100 bts/p

 

voyage bangkok roadtrip thailande voyageurs

 

Les temples et Boudhas dans toutes les positions

 

En vrac :

  • Grand Boudha debout : Wat In
  • Visite de Wat Phra Kaew et Grand Palais
  • Manger le long de canal vers le marché Thaï très typique sur la place non loin.
  • Grand Boudha couché : Wat Pho 
    > coup de coeur : On entend les chants des moines dans un des temples du jardin du Wat Pho. S’installer parmi eux est un honneur et les écouter une véritable approche de la méditation, sans rire ! (chair de poule assurée)

 

temples roadtrip thailande voyageurs

temple bkk road trip thaï

bangkok temples road trip Thailande

road trip en Thailande à Bangkok

 

Bon à savoir : Chinatown est très joli, ambiance colorée, des panneaux et écritures exotiques dans tous les sens, c’est un paysage surchargé très inspirant, à faire.

Astuce : On peut souvent utiliser les taxis boat pour se déplacer dans Bangkok, c’est pas cher et tellement agréable.

 

Gare pour Sukhothaï ou Chiang Maï

 

Le départ pour Sukhothaï se fait le soir à la gare ferroviaire de Hua Lampung. (compter un trajet de taxi pour s’y rendre).

Drôle de scène en arrivant, les thaïs sont tous assis par terre au centre de la gare devant le panneau d’affichage des arrivées et départs. Ils sont là, en famille, détendus. On est tentés de faire pareil. Le repas au food express est franchement pas terrible (par système de coupon/aliment… 40b/p).

Trajet de bangkok à Sukhothaï en train : 7h

 

> retour au programme du road trip en Thailande

 


 

étape 2 . Sukhothaï

 

Départ 21h30 – départ pour Sukhothaï ou plutôt Phitsanulok (pour Chiang Maï). En 2e classe avec couchettes, on pourrait croire que… non en fait c’est assez propre, très vieux mais franchement correct. Bon matelas, rideau individuel pour être plus tranquille. L’ambiance est cool et simple. On peut manger sur place mais comme toujours dans un train c’est plus cher et pas très bon. Pour ceux qui comme moi, n’arrivent à dormir que dans un lit douillé dans le noir total, n’y comptez pas. Même avec le masque et les boules quies, j’aurais dormi durant ce trajet 1h15 à tout casser en enlevant les temps d’éveil. Mais ce paysage que l’on voit défiler par la fenêtre est superbe, on a la chance de pouvoir en profiter pleinement en train.

Arrivée 4h15 du matin – On quitte le train. Le reste, pour rallier le Nord, se fera en bus. Très dur, encore ensommeillée, l’arrivée dans un bled complétement désert à cette heure matinale est brutale. Là, plus de féérie. Rien de très exotique. Une gare, pas un touriste… même pas un chat. Un peu glauque même.

Mais les vapeurs de sommeil se dissipent grâce à un petit casse croûte improvisé avec les restes trouvés dans le sac… (ouf, sauvé par le vieux biscuit conservé depuis le vol en partance de France…). On arrive à dégotter un tuktuk pour aller jusqu’à la gare routière car à cette heure-ci mon sac de 17kg semble vraiment très lourd. Ainsi on s’informe de l’horaire de départ pour Chiang Maï. 13h10. Juste le temps de faire Sukhotai. D’ailleurs nous sommes au bon endroit car il faut prendre un bus pour s’y rendre. Ahah ! qui a dit que c’était simple de voir la beauté de ce monde ?
Attention au bus qui dénote totalement avec ces dernières heures passées en thaïlande (45 bts/p). C’est un bus comme celui que prendrait fiston pour aller à une sortie scolaire. Les sièges sont tout doux, on a de l’espace et y a même la climatisation. Quelques minutes après, étant passé de 25° humide à 10° sec on est totalement frigorifié. On regrette même la chaleur poisseuse de notre train.

 

Bon à savoir : pour le trajet à partir de Phitsanulok , il y a Sukhothaï New sur la route mais vous devez vous rendre à Sukhothaï Old pour le Sukhothai National Park (à préciser dès le départ pour négocier la course). On doit rajouter 20 bts /p de ce fait, peut-être une manœuvre pour gonfler le prix… tenez en compte.

 

8h30 : Miraculeusement nous arrivons à une heure parfaite pour visiter les temples de Sukothaï. Toute cette peine n’aura pas été vaine, la beauté du lieu est terrassante, ou c’est la fatigue. En tous cas, la chaleur ne nous accable pas encore, et dans un ultime courage nous filons louer des vélos (20 bts/p/j) et nous laissons nos sacs au loueur pour pouvoir faire le tour du parc librement.

Les touristes se ruent sur Ayuthaya guidés par les tours operator qui les bercent d’illusions de road trip en thailande exceptionnel… en omettant Sukhothai… un conseil, faites vos choix ! car nous voilà quasiment seuls face à un parc immense orné de boudhas de pierre et de tours pointues, somptueux ! Les temples sont magnifiquement préservés, parfois un jardinier s’affaire à nettoyer le lieu qui est très propre en l’occurrence ! C’est très vaste et le vélo n’est pas une option ! La chaleur s’installant très rapidement on commence à se déshydrater et à souffrir en pédalant. Le manque de sommeil ne doit pas nous aider… on mange dans une guinguette qui nous permet de reprendre des forces. Il en faudra car le périple est loin d’être fini. Retour à la gare routière en taxi. Le bus pour Chiang Mai est à 13h10 : durée estimée de 5h (220 bts/p).

A ce moment là, la fatigue est difficile à gérer. Savoir qu’il reste encore 5h de trajet pour rejoindre Chiang Mai… j’en pleurerai. Mais je m’endors, tourne, vire, m’interroge sur le temps qui ne passe pas, mes connexions neuronales si peu opérationnelles me permettent de supporter au final les 6h30 de trajet. Et oui, à croire qu’ici les impondérables font partie des traditions… Un long voyage dans des conditions précaires. Chaleur, odeurs, bruit, bus qui couine et qui sautille comme un yoyo (amortisseurs inexistants), voisins qui ne parlent pas un mot d’anglais, pas un mot tout court d’ailleurs. Ah si, y a celle derrière qui n’arrête pas de se plaindre vu les intonations et qui m’empêche de sombrer et d’oublier mon torticolis naissant. Des arrêts fréquents et une panne désespérante. C’est ça aussi un voyage en sac à dos.

Du coup sur ma todolist goûter à la vie locale thaïlandaise, je peux checker ! Bref, je passe sur ce mauvais passage qui j’espère n’est pas récurrent pour un road trip en Thailande mais qui laisse des traces.

 

voyage sukhothaï roadtrip en thailande voyageurs

sukhothai roadtrip en thailande voyageurs

road trip en Thailande au Nord de Bangkok, à Sukhothaï

 

> retour au programme du road trip en Thailande

 


 

étape 3 . Chiang Maï

 

Arrivée à Chiang Maï à 19h30 (bus stop de la gare au centre ville : 20bts) et découverte des premiers wc thaïlandais. Sans papier. Avec le saut d’eau et le bol en plastique pour… pour quoi d’ailleurs ?! je n’ose pas imaginer la scène. Et étrangement, après un tel voyage en avion – train – tuktuk – vélo – bus, tout ce que je veux c’est un joli et douillet papier rose bonbon qui sent bon le propre. Mais non, ici c’est l’aventure jusqu’au bout, jusque dans l’intimité des toilettes…

 

Après avoir sondé quelques hôtels miteux et chers, proches de la rue principale Tha Pae Road, il est tard et c’est notre dernière chance, on tente de s’enfoncer dans des quartiers plus tranquilles et peu fréquentés. Et quelle bonheur quand on découvre le Maï Thaï Hotel ! ils sont souriants, les chambres sont propres avec la clim et il y a une piscine. Enfin un peu de rêve dans ce monde de brutes (550b/chambre double).

On va pouvoir souffler… ou pas. Un bain express dans l’eau turquoise, un cocktail de bienvenue et c’est parti pour organiser le trek avec le charmant monsieur de l’hôtel. Oui, c’est sûr, ils se rattrapent sur le prix du trek (1600b/p), mais qu’est-ce que ça en jette ! une randonnée de 2 jours avec guide, une nuit chez l’habitant en montagne, la découverte d’éléphants, une descente de torrent en rafting et un petit tour sur un radeau de fortune.

Euh… on s’arrête jamais en fait ? nooooon mais je ne veux surtout pas faire ma rabat-joie… c’est juste qu’en 4 jours j’ai dû dormir 8h. Je suis un peu limite là… Une rando ? avec cette chaleur et cette humidité ? attendez, je m’effondre une petite minute sous la table juste le temps de verser quelques larmes et aaaaaah ça va mieux tiens ! allez c’est reparti ! Mais qui a dit que je devais être super woman que je le fusille ?!

 

chiang mai road trip en thailande 15 jours

road trip en Thailande dans le Nord à Chiang Mai

 

Le Night Bazaar de Chiang Mai:

Ce soir là, on se rend dans un bar hippie-lounge-cool-perché (bar en rooftop d’ailleurs) à côté du Night Bazaar (le marché ferme assez tôt vers 23h30). Y a que des touristes, jeunes et même très jeunes. C’est the place to be à Chiang Maï, y a des milshakes coco, des lait d’amande glace pilée et de la bière (ah quand même) bon c’est sympa, allez on s’casse.
Sur le marché de Chiang Mai, il faut goûter à la brique à la banane très sucrée si vous en trouvez ! on dit la rotee , c’est délicieux ! (15bts)

Bon petit déj’ à l’hôtel : œufs brouillés, bacon, toasts, jus de mangue, thé (95b).

 

Astuce : Penser aux billets de train pour la suite des événements, toujours anticiper la suite au moins 2 jours avant, c’est un moyen de s’assurer un transport. L’agence Viang Travel qui est aussi basée à Chiang Maï par exemple (elle fait le relais de celle de BKK).

 

Le petit tour chez le tailleur de Chiang Maï :

les plus : On peut craquer, en fait, à plusieurs, c’était très drôle. Prendre les mesures, choisir le tissu, comparer, essayer, défiler, revenir et ajuster la création, j’avoue que c’était plaisant de se faire chouchouter. Un bon moment avec le tailleur très sympa.

les moins : Nécessité d’être dans le coin pour les essayages. Et au final, une robe bustier pas parfaite, un tissu non extensible et donc à la moindre prise ou perte de poids même ridicule, c’est immettable. Et aussi parlons du prix du tailleur… C’est cher : 2700 bts la robe en soie Thaïe.

 

Boxe Thaïe dans le Nord de la Thaïlande :

La soirée boxe Thaï ou muay-thaï (มวยไทย : boxe du peuple thaï ) à faire !!
Imaginez un bon moment de communion décontracté entre la population locale et les touristes, autour d’une bière avec en toile de fond un match de boxe. Un moyen de partager une vraie tranche de vie de thaïlandais. Les boxeurs sont beaux et musclés, un petit short satiné et coloré qui contraste avec la violence échangée. Une bonne surprise malgré mes réticences.

Prix soirée Boxe Thaï : 400 bts/p

 

De nombreux temples à Chiang Mai :

Pas beaucoup de temps de libre dans la ville, nous avons juste fait le Temple Wat Chedi Po à Chiang Mai, il était fermé à notre passage et l’extérieur semblait un peu à l’abandon. Rien d’exceptionnel. Les autres ont l’air vraiment beaux mais c’est vrai que si vous avez déjà fait ceux de Bangkok et Sukhothaï, vous pouvez faire l’impasse :)

 

Un vrai massage Thaïlandais :

Un massage au Old Hospital Institute (école de massage thaïlandais, possibilité de prendre des cours) au tarif de 200 bts pour 1h30.
Très loin des clichés de la Thaïlande et de son tourisme sexuel. Rien d’exotique et sexy donc mais on trouve là un véritable soin prodigué par des personnes compétentes. Et c’est plus rassurant vu la force qu’elles mettent dans certaines pressions ou torsions de nos membres !

Parée d’une blouse propre prêtée par le personnel, je m’installe sur un matelas au sol avec un petit coussin. C’est une salle immense pleine de fenêtres, les hommes sont massés par des hommes et les femmes par des femmes, cette pudeur et ce professionnalisme sont surprenants et très bien venus. Ma masseuse utilise les poings et les pieds et fait des grimaces pour me faire comprendre combien je suis tendue. Tu parles après ces derniers jours avec un sac à dos faisant la moitié de mon poids, je veux que je suis nouée !! le massage arrive à point, c’est même indispensable lors d’un road trip en Thailande !

seulement 15 bts/p à 5 min du centre en tuktuk.

 

voyage bangkok roadtrip en thailande voyageurs

 

Warorot Market :

Marché de Warorot à ne pas manquer le matin car plus de thaïlandais qui viennent faire leur marché ! très typique, on y est serré, brassé par les thaïs, des poulets pendus à l’envers par ci, des poissons ou viandes qui sèchent (les mouches les éventent de leur petites ailes…), des épices et fruits secs dans de grands sacs, on aimerait tout sentir, tout voir, poser dix mille questions et c’est quoi ça ? et ça ? on comprend mieux les enfants… C’est une sorte de souk asiatique, l’odeur ambiante devient vite écœurante mais c’est tellement vrai et authentique qu’on se fait un peu violence. Si vous voyez un thaï poussant un chariot avec des marmites sur le dessus, c’est le marchand de tang yuan  (10b l’une) des grosses boulettes blanches fourrées de viande sucrée, à en crever (ne pas en abuser car vraiment sucré et épicé).

 

Pour grignoter dans un cas d’urgence vous trouvez des 7 eleven un peu partout comme nos petits casino ou nos 7 à huit, vous pouvez y manger parfois des hamburgers pas terribles que vous assaisonnez avec des tas de possibilités…

Sinon, le plus astucieux c’est de se perdre un peu dans les rues (fastoche !) et à l’odeur, au feeling et si il y a beaucoup de thaï à l’intérieur du restaurant, c’est que ce doit être bon. En général, ça ne rate pas. C’est ainsi que l’on a mangé les meilleurs Tom kha thai, soupe de poulet, citron vert et lait de coco. Ou encore le top du Khao Phat Kai, plat le plus répandu en thaïlande car facile à faire : riz thaï sauté au poulet et cacahuètes avec les éternelles petits citrons verts, concombres et tomates fraîches sur le côté, huuum !

 


 

Trek dans la région de Chiang Mai

 

Au matin suivant nous partons pour un Trek dans les montagnes de Chiang Mai qui va s’avérer être l’un des plus beaux souvenirs de ce voyage en Thaïlande.

> le trek dans la jungle sur 2 jours

L’heure de quitter Chaing Maï se fait sentir, cela tombe bien, on en a eu pour notre compte.

 

 

trek à Chiang Mai en Thailande sports rafting

 

> retour au programme du Road Trip en Thailande

 

Ce début de voyage en Thaïlande est déjà très complet : l’activité dingue de Bangkok, notre hôtel proche de Koa San Road, les virées en tuktuk fous, les bouddhas surréalistes, les visites des temples, la visite de Sukhothaï en vélo, la découverte des délicieux repas thaïlandais et du PadThaï, le marché de Wat Ro Ro et ses odeurs, les blagues du tailleur thaïlandais, mon premier match de boxe thaïe, le trekking de 2 jours dans la jungle à la frontière de la Birmanie, la nuit au village des Laru avec les cochons noirs, la descente en radeau les fesses dans l’eau… De quoi aimer déjà ce beau pays.

 


 

En route vers le sud de la Thaïlande

 

De Chiang Mai nous repartons à Bangkok en avion, l’aéroport de Chiang Mai est à 15 min du centre ville en gros tuktuk (80b/4p).
Nous prenons notre train à la gare de Bangkok, Hua Lampang, qui nous emmènera à Khao Sok.

Parlons transports :

Pour réduire les frais et découvrir avec réalisme le pays lors de ce road trip en Thailande, nous avons opté pour des transports en communs abordables : train, bus et mini-bus. Cependant vous pouvez ralier Khao Sok différemment en prenant l’avion pour Phuket puis remonter vers Khao Sok en bus.

Le taxi-meter est dans les 350b/h alors que le taxi propose pour relier l’aéroport à la gare de BKK : environ 500b
Le bus, le plus économique mais c’est très long.

départ à 19h : train de nuit de Bangkok à Suratani.

Ainsi, les paysages que nous traversons en train pour descendre vers le sud sont étonnants. On frôle les habitations et on découvre les thaïs entrain de s’affairer à leur quotidien. Les quelques arrêts dans les gares permettent d’observer une dame qui étend son linge, des enfants qui jouent dans les arbres, un chat qui chasse, des maisons en bois, des palmiers verts et gras, des horizons sans fin… Pas le temps de s’ennuyer, après avoir dormi chacun dans sa couchette, les rayons du soleil attirent les voyageurs à la fenêtre dès l’aube, l’air frais du matin réveille nos sens. On scrute ce lever de soleil sur ces paysages d’un autre monde. Ne pas en perdre une miette. Que tout reste gravé là, pour la vie entière.

Arrivée estimée à 6h40 à Suratani, retard du train, on arrive à 10h du matin soit : 15h de train tout de même.

 

khao sok road trip en thailande voyage

 

étape 4 . Khao Sok parc naturel et sauvage de Thailande

 

À la descente du train nous sommes harcelés par les rabatteurs pour les bus aux destinations très prisées comme Phuket ou Ko Phi phi…
Un peu plus loin, il y a un arrêt de bus pour Khao Sok (140b/p) + pick up à l’arrêt Khao Sok (20b/3personnes) pour rejoindre le Tourism Visitor Center. C’est une grande artère qui dessert tous les hôtels et les agences d’excursions pour, entre autres, les droits d’entrée pour le parc naturel.

Nous choisissons le RainForest Resort, il jouxte une petite rivière où nous nous empressons d’aller y plonger les pieds (chambre très simple avec salle d’eau très très rustique quand il y a de l’eau… pour 3 soit 1lit double +1 lit simple : 550b/chambre).

Avec Wat, le manager de l’hôtel, on organise notre temps sur place : trek de nuit (3h/500b/p) et trek sur 1 journée (1500b/p).

En attendant le soir on se fait masser, mais là on est dans du massage thaïlandais classique pour touriste… 1 massage à l’huile : 300b/1h relaxant mais incomparable avec celui de l’institut de Chiang Mai.

Une grosse pluie nous surprend et hélas le trek de nuit est annulé. Il faut savoir que Khao Sok n’est pas une véritable jungle sans raison. Il y pleut énormément et en grande quantité par rapport au reste de la Thaïlande.

 

PETIT TOPO SUR KHAO SOK :

Ce parc national est situé dans la partie Ouest de la Province de Surat Thani, à 3 heures de Phuket. Il est formé d’une épaisse forêt tropicale très humide, de cascades, de falaises calcaires, de nombreuses rivières et autres cours d’eau, de lacs couverts d’îlots, bref, la jungle ! Khao Sok est la plus vaste réserve naturelle de la Péninsule Thaï, elle abrite une faune sauvage incroyable comme des éléphants, des léopards, des tigres Malais, des varans, des pangolins, des lémuriens, des ours et plus de 175 espèces d’oiseaux.

C’est pour toutes ces qualités que les pistes de randonnée se multiplient. Mais aucune chance de croiser un joli félin, le Parc National de Khao Sok fait 646 km² dont la plus grande partie est totalement sauvage. Par contre il est possible de voir des lémuriens depuis un long tail boat, restez très attentif durant la traversée, le guide a l’œil et pourra vous aider à les distinguer au milieu de la végétation.

 

Trek à Khao Sok : jungle et grotte

Wat nous emmène à 8h au lac d’où débutera le trek (1h30 pour le rejoindre en voiture). On fait la connaissance de Jum, un bel homme athlétique qui reste en retrait (sont beaux ces thaïs !), très silencieux, il ne parle pas un mot d’anglais. C’est lui qui dirige le long tail boat. Wat nous fait la visite. On l’aime beaucoup, il est très cultivé, déjà la veille on a passé la soirée à discuter avec lui de la Thaïlande, de son business, de l’économie du pays, du tsunami de 2004…
1h de traversée merveilleuse à voir des lémuriens se chamailler dans les arbres et des oiseaux exotiques dont un Hornbill, sorte de toucan aux ailes géantes (en français un Calao Bicorne je crois) passer juste au dessus de nous. Ce jour là il ne fait pas très beau, une alternance de soleil et de nuages. Avec ce temps, les photos ne traduisent pas du tout la beauté du décor. Pas grave, tout est là, dans mon cerveau, je n’ai qu’à fermer les yeux.

Jum veut se griller une clope, aucun souci, on le relaye à la barre. Punaise, c’est costaud cet engin ! pas possible, y a du courant dans ce lac ? Tu comprends que Jum veuille faire une pause de temps en temps en nous laissant naviguer. Je retourne au milieu de l’embarcation avec un bras tétanisé et les membres encore secoués des vibrations du moteur… Moi touriste, moi profiter, moi me baigner, moi pas musclor ! Et nous, accoster 1h30 plus tard sur un ponton entouré de cabanes de paille sur pilotis.

Y a un touriste qui sort d’une des maisonnettes. Quoi ? c’est un hôtel ? waouh ! je suis scotchée, c’est magnifique, sauvage et j’imagine la nuit terrifiante et sans pareil que tu dois passer là, au beau milieu de nulle part avec le sol de ta chambre imbibé d’eau… Cette eau d’un vert émeraude profond et opaque qui ne te laisse rien entrevoir de ce qui vit sous toi, et cette nature dense et monochrome comme impénétrable avec pour seul horizon possible, le lac et ses kilomètres d’étendues… Hein qu’ça fait flipper ? prochaine fois, je dors là !!

Après avoir grignoté un riz fried et 2 tranches de pastèque et ananas, on se risque à faire un petit plongeon en restant bien en surface de l’eau au cas où l’on se ferait croquer les gambettes par je ne sais quoi… brrrrr mais pourquoi tu dis ça ! on ressort comme des froussardes de l’eau sans savoir que ceci n’est qu’un minuscule avant-goût de ce qui va suivre.

 

En connaître plus sur ce trek (attention ! sensations garanties) : TREK KHAO SOK >

 

Nous rentrons à la nuit (vers 19h) à l’hôtel. Une douche, un repas dans un des restaurants charmants du coin. Et on rentre se coucher sur les rotules, chacune sous sa moustiquaire et courage, pour une nuit d’une seule traite.

 

khao sok thailande road trip voyage

road trip en Thailande à Khao Sok

 

> retour road trip en Thailande


 

étape 5 . Krabi et la plage Tonsaï Beach

 

Le lendemain, nous quittons notre paradis sauvage et nous opérons un nouveau mouvement vers le sud. Un minibus avec clim (370 Bts) nous emmène de Khao Sok à Krabi en moins de 2h (cette fois-ci le chauffeur est un vrai danger public). Il nous pose à une aire de parking où les rabatteurs d’hôtels et d’excursions nous attendent pour nous emmener vers les plages… Un songthaew (140 Bts) suffira pour les derniers kilomètres vers Tonsai Beach, et pour y accéder nous devrons aussi prendre un longtail (80 Bts/p) à partir de Ao Nang.

 

sud road trip en thailande 15 jours krabi

road trip en Thailande dans le Sud vers Krabi

 

La baie de Tonsai est très belle, c’est paisible, on y rencontre beaucoup de grimpeurs car les falaises qui l’entourent sont connues pour leurs voies exceptionnelles, offrant une vue magique sur la mer d’Andaman. Si vous êtes du genre sac à dos et guide du routard, l’ambiance vous plaira. Sinon, vous pouvez aller faire un tour sur la plage d’à côté, Railay Beach qui est si proche et pourtant si différente. Du sable blanc à perte de vue. Un relief rocailleux fait obstacle, très simple à franchir. Mais la plage, bien plus grande et jolie, est hélas dénaturée par un hôtel de style usine à gaz avec des touristes tous les 3 mètres… bof bof, on est si bien sur Tonsaï, pourquoi s’embêter.

Il y a un petit côté hippie cool propre aux globe-trotters et aux grimpeurs. Des gens qui aiment l’aventure plus que la fête d’où des soirées moins bruyantes qu’ailleurs mais avec des échanges plus intéressants.

Sur Tonsaï, les touristes sont soit en excursion, soit sur les falaises, soit à la sieste au frais dans les petites pièces carrelées (c’est vite dit, pas de clim dans notre chambre).
Ah oui parce que notre hôtel avait du avoir une grosse ristourne sur le carrelage car la chambre en était recouverte, ainsi que les toilettes, douche, sol et murs, même le petit muret extérieur. pour l’utilisation d’un Karcher peut-être… Pour le coup, c’est frais. Et quand on est mouillé ça glisse, faites gaffe. Moi et mes douches toutes les 30 min pour supporter la chaleur, j’en ai fait l’expérience. Le confort, lui, est minimal, 4 petits lits en 70, toilettes et douche, pas de wifi, et l’électricité ne marche que de 18h à 6h. Mais le prix est bluffant 600 Bts / la chambre de 4 lits soit 200 bts/p puisque nous sommes 3 !

Bref, nous nous installons et découvrons avec plaisir la plage, des restaurants au milieu de la jungle et des falaises monumentales.

 

Plus de détails sur cette plage et les activités à faire : Railay Beach et Tonsaï Beach >

 

krabi sud thailande road trip voyage

 

Une fin de road trip en Thailande exceptionnelle : Le Sud nous a dévoilé une tout autre facette de la Thaïlande, on retient l’aventure incroyable du train de nuit thaïlandais en wagon-couchettes, l’humour moqueur de nos guides, la traversée des lacs avec ces rochers gigantesques, la grotte dans le noir avec les araignées scorpions, les singes dans la jungle et le trail sous la pluie. Les belles plages du côté de Krabi, les palmiers à profusion, l’eau turquoise et le calme des grimpeurs. La soirée slackline avec une bière sur la plage. L’escalade avec des températures tropicales, la surprise de découvrir la marée sur Tonsaï. La panne de bateau et le merveilleux snorkelling vers Koh Poda.