Gorges du Verdon : la plus belle randonnée, Imbut et Vidal

gorges du verdon la plus belle randonnée imbut vidal topo
Dernière mise à jour:

La plus belle des randonnées des Gorges du Verdon mais aussi la plus difficile…

Le sentier de l’Imbut et la remontée Vidal

Sachez que le sentier de l’Imbut est le plus spectaculaire et le plus technique des itinéraires des Gorges du Verdon.

Je veux descendre, voir de plus près ce joyau qui brille entre les cailloux gris. Le Verdon semble inaccessible d’ici mais en se rapprochant de l’auberge des Cavaliers, il y a un sentier qui s’enfonce dans la forêt. Il fait déjà chaud, le soleil se joue de notre peau toute pâle. On avance sur une dalle qui expose ses lignes de vie, elle relate des centaines de milliers d’années et les chaussures de randonnée nous laissent apprécier sans difficultés les anfractuosités de la pierre, les impacts, tout ce qui fait trace des tempêtes, des pluies, des sécheresses, et même du passage de l’Homme.

randonnee secrete des gorges du verdon secret

La descente dans les Gorges du Verdon

On domine quelques instants les Gorges du Verdon avec pourtant une sensation de soumission. Tant de grandeur, ça déséquilibre un peu. La descente se fait sous les arbres, une forêt dense et basse qui nous plonge dans l’ombre, nous enveloppe et nous attire en son cœur. L’odeur des chênes verts, un peu acidulée, se mêle à celle des sous-bois : des feuilles mouillées et de la terre. On ressent déjà la fraîcheur de l’eau, ça tombe bien, les muscles commençaient à s’échauffer dans cet enchaînement de lacets. Je reconnais le virage là et l’échelle ici. Ce n’est pas comme si c’était la première fois dans ce canyon.

Et pourtant si, l’arrivée au bord de l’eau crée en moi une décharge, un petit court-circuit qui me permet de m’émerveiller naïvement, sans aucune lassitude. Un peu comme l’ardoise magique des gamins, mes souvenirs sont effacés d’un coup d’un seul pour faire place à la magie du nouveau. Je n’ai jamais vu une eau d’un tel bleu, non jamais !

gorges du verdon randonnee en famille

Et au milieu coule le Verdon

En bas, personne. Ils ont dû oublier ce lieu aussi…

Nous voilà ainsi, à la perpendiculaire de la rivière et il semble que l’on peut la longer dans les deux sens sur plusieurs mètres. Des langues de cailloux entourées d’eau simulent des îlots, quelques arbres à l’ombre légère et mouvante se laissent chahuter par la brise.

La végétation est abondante mais laisse place à des plages de galets blancs. En s’approchant, on distingue que la boue blanchit les pierres cendrées du lit de la rivière. C’est ce qui donne cette couleur particulière au Verdon : cette alternance de gris et de blanc et toute la nature se profilant dans les reflets azurés.

L’agitation du rapide est contenue voire camouflée par l’apparente surface lisse. La supercherie est dévoilée à la première branche rencontrée ou à ce bloc de pierre indétrônable.

Ça fait un petit moment qu’on s’est posé là, à l’abri des arbres, pour guetter la vie du canyon et déguster ce moment rare. Finalement, rejoindre le fond des gorges du Verdon n’aura pas été long ni compliqué.

Entre Martel et Imbut mon cœur balance

Il y a là un panneau avec un plan qui nous situe : deux possibilités. On peut prendre la passerelle de l’Estellier et continuer en face sur le sentier Martel. C’est le chemin de randonnée le plus connu du Verdon. Normalement, il se prend en son départ de l’autre côté de la vallée. Il est possible d’y accéder, en voiture ou navette, en passant par Moustiers en direction de Castellane :  la route des crêtes, vertigineuse. La rando est mythique mais très fréquentée, même s’il y a des passages dans des escaliers assez raides, c’est suffisamment équipé et ça reste accessible pour des randonneurs moyennement expérimentés. Il faut juste compter un dénivelé de 600m pour rejoindre le chalet de la Maline ou le Point Sublime. Ce nom est évocateur et attirant. C’est en effet une des plus belles randonnées des gorges du Verdon.

visiter-les-gorges-du-verdon-randonnee-en-famille-haute-provence-parc-regional

Le sentier de l’Imbut

Mais comme toujours, je suis en recherche de l’autre destination, de celle plus discrète, plus sauvage. Pourtant je redoute un peu le sentier de l’Imbut et surtout la remontée par le sentier Vidal. Ces chemins ont la réputation de faire la vie dure aux randonneurs du dimanche. Il faut s’y aventurer avec les tripes pour ne pas y laisser des plumes. Comme pour nous prévenir, au niveau du pont, la rivière est devenue torrent. On fait le choix de rester en son bord, elle est puissante et violente et nous racole de son tumulte. Elle en fait des tonnes pour qu’on la suive, et ça fonctionne. Mes yeux ne la quittent plus, elle a l’air joueur. Parfois survoltée, elle empoigne les blocs de pierre, les frappe de son écume, tournoie, roule, vibre et se trouble pour soudainement relâcher son emprise et redevenir limpide et douce. Elle est étonnante et imprévisible.

gorges du verdon randonnee la plus belle Palud

Comme une via ferrata : la corniche du Vieux Cade

On sort du bois de frênes, le canyon s’est franchement rétréci. Les arbres se raréfient, on se retrouve très vite à flanc de falaise.

Sur la roche, des pitons solides maintiennent des câbles en métal. On improvise une via ferrata, peut-être qu’on aurait pu prendre un baudrier et une longe pour s’accrocher et avancer avec plus de précaution. Trop tard. On se tient bien à la corde de fer à mains nues, on assure le petit, on le pare en avançant tranquillement. Le sentier dans la paroi est bien aménagé, on y circule correctement. Cependant c’est le vide en dessous et la force du courant qui inquiète et rend peureux. Il faut surveiller ses pieds, se donner des consignes par prudence et les respecter.

Tu te tiens, tu ne lâches jamais des deux mains, toujours un lien qui t’assure à la paroi. Alors, mes années d’escalade me reviennent en mémoire : sur des voies engagées avec mon casque et mes mitaines. Rah ! mes mitaines.  Je les regrette un peu à ce moment-là. Sans compter que le fer est glacé et à force de s’agripper, les doigts tétanisent un peu, la paume de la main souffre.

randonnee dans les gorges du verdon difficile la meilleure
verdon via ferrata randonnee imbut france

Vers le Stix , un Verdon puissant et pur

Le bruit du torrent prend toute la place, il est assourdissant quand il se fracasse contre la falaise et se répète en écho en face. Tellement éclatant qu’il me sort de ma concentration de grimpeuse. Je regarde en contre-bas, c’est beau. Insolent et pur. On est passé sous la montagne, le soleil ne vient plus transpercer l’eau, seul le ciel bleu s’y reflète entre les remous. Le gris froid du Verdon semble plus profond ici. La nature n’est plus à taille humaine, elle se révèle et se grandit.

Un immense rocher planté au milieu semble aspirer l’eau. C’est intriguant car la montagne s’est creusée avec l’érosion et forme une caverne sombre. Comme une bouche noire ouverte, avalant des litres d’eau chaque jour. Je frémis en me rapprochant, il faut quitter la sente et dévaler la pente au travers de blocs rocheux. Une surprise m’attend, sur la droite, je découvre que le canyon est quasiment fermé.

plus beau canyon de france gorges du verdon

En effet, par endroits, il n’y a plus qu’un ou deux mètres qui séparent les deux rives. De cette manière, le roc s’est transformé en œuvre d’art abstraite. Des formes aux courbes parfaites et aux pointes surprenantes. La beauté du relief est stupéfiante, je ressens en ce lieu mon infériorité face à la nature plus que nulle part ailleurs. Cela ne m’étonne pas d’apprendre plus tard que ce théâtre naturel a été baptisé le Styx (le fleuve qui mène aux enfers dans la mythologie). On observe plus bas de grandes vasques et marmites formées par le torrent au fil des siècles.

C’est à regret que je quitte ce paysage. L’air frais me rappelle à l’ordre, quand le soleil va se coucher, il fera glacial.

randonnee pedestre dans le verdon imbut styx canyon france
gorges du Verdon sentier de l'imbut aventure en Provence
gorges du verdon sentier imbut haute-provence

Remontée par le sentier Vidal

Heureusement, et pour ne pas oublier que nous sommes en Provence, un vague chaude chargée de romarin s’engouffre par moments. Il est temps de bifurquer à gauche. La remontée va être éprouvante mais fantastique. Le début du sentier Vidal est taillé à même la roche dans un mur vertical, il est étroit, sécurisé par une main courante, et haut d’une quarantaine de mètres. C’est une de mes ascensions les plus raides avec de nombreux passages aériens.  Je ferme la marche pour prendre un peu plus le temps, ne rien oublier, profiter encore un peu des dernières minutes au plus près du Verdon. Je lui dis Adieu et à bientôt quand il n’est plus qu’un trait bleu qui serpente indéfiniment.

verdon sentier vidal randonnee provence niveau difficile

TOPO de la randonnée :

Chaque printemps c’est le même manège, on guette les premiers weekends de douceur, à la moindre petite fleur sur les arbres on sait que c’est le top départ.  On prend la caisse et on roule à travers champs, on passe les vieux villages encore endormis par l’hiver. Ce n’est pas la porte à côté mais ça vaut le coup d’œil.

Le chemin de l’Imbut et la remontée par le sentier Vidal, offrent une randonnée exceptionnelle qui vous permet de découvrir le Verdon au cœur des gorges et du lit de la rivière. Des paysages extraordinaires vous attendent mais attention, cette randonnée reste difficile et certains passages sont à fleur de falaise.

verdon imbut via ferrata comment visiter le verdon

Comment aller au Verdon ?

En venant d’Aiguines, dépasser le village en montant en direction de Comps-sur-Arturby sur la D71 (sur 14km).
Se garer au parking de l’hôtel restaurant Les Cavaliers. (P)

Randonnée détaillée :

carte verdon sentier imbut randonnee vidal


A pieds, en partant du parking (1), prendre la direction d’Aiguines D71 jusqu’au vieux panneau en bois qui indique le départ de la randonnée en prenant le sentier des Cavaliers.

Descente par le GR99 jusqu’au Verdon. Dénivelé d’environ de 300m ( 30min).

En bas des gorges, prendre sur la gauche jusqu’à la passerelle de l’Estellier. Alors, laisser la passerelle sur la droite pour continuer sur cette même rive. (2)

Après avoir traversé le sentier en sous-bois, arrivent les premières difficultés avec des passages équipés de câbles qui surplombent les gorges. Rester vigilant, la roche est glissante et en léger devers par endroit. (3)

Ensuite, le sentier monte dans le bois pour parvenir au croisement du départ du chemin Vidal. (4) Possibilité de continuer jusqu’au Baou Béni (4b), le bout du monde. Attention cette partie de la randonnée est dite dangereuse et demande une certaine condition physique ainsi qu’une grande habilité. En famille, nous avons préféré ne pas faire cette dernière étape c’est pourquoi je ne peux vous en parler avec assurance.

De plus, sachez que si vous vous permettez quelques pauses agréables durant le parcours, vous n’aurez pas assez de temps pour pousser plus loin.

Le sentier Vidal est extrêmement physique, soyez prudent ! Par contre le panorama est spectaculaire. Nombreux passages câblés, échelle métallique, chemin en zigzag à très fort dénivelé.

Ce chemin doit son nom à un ingénieur qui l’a créé lors de travaux pour aménager le Verdon au début du vingtième siècle. C’était une voie de secours pour les ouvriers.

Attention : Ce circuit ne doit pas être fait en sens inverse, le sentier Vidal étant interdit à la descente.

Après environ 1h d’effort, vous débouchez sur la D71. (5) Marcher sur la route sur 20m, puis prendre le chemin à droite qui monte dans le bois. Continuer tout droit ce sentier champêtre jusqu’à l’intersection avec le GR pour retrouver le parking des Cavaliers.

gorges du verdon topo sentier imbut itineraire vidal

  Voir le plan

Informations pratiques

  • Ne pas faire cette randonnée par temps de pluie, ni l’hiver, le sol étant très glissant.
  • Eau + casse-croûte + chaussures de randonnée : obligatoire !
  • Carte au 1/25000 utile.
  • Vous pouvez prévoir un baudrier ou une corde avec deux mousquetons, afin de s’assurer le long des mains courantes, surtout avec des enfants.

Durée moyenne: 6h

Distance : environ 10km

Point haut : 943m / Point bas : 533m

Difficulté : Très difficile

Retour point de départ : Oui

Région : Alpes de Haute Provence

 

>> Vous êtes débutant en randonnée, vous préférez partir avec un guide accompagnateur, j’ai ce qu’il vous faut :

Randonnée sur le Sentier de l’Imbut avec un guide >

visiter-le-parc-regional-des-gorges-du-verdon

Pourquoi le Verdon est bleu et à d’autres moments pourquoi  le Verdon est-il vert ?

La couleur turquoise du lac de Sainte-Croix est due aux fonds argileux.

Le Verdon est vert lorsque les courants sont moins vifs et le fluor et des micro-algues plus présents, lui donnant cette couleur émeraude.

Dans les eaux vives, les rochers gris blanc et l’argile du sol confère à l’eau une teinte turquoise très claire.

…alors pourquoi le Verdon ?

justement l’origine du nom de cette rivière vient de sa couleur particulière, dérivé du latin viridum, « lieu verdoyant ».

gorges du verdon randonnee en famille sentier martel imbut

Comment visiter le Verdon ?

Le Verdon en famille :

  • Visiter Moustier-Sainte-Marie (manger de la glace artisanale Fraise Menthe).
  • Monter à la Chapelle Notre-Dame de Beauvoir pour voir l’étoile de plus près et admirer la vue sur le village et sur le Parc naturel régional du Verdon.
  • Se baigner au lac de Ste Croix.
  • Remonter le début des Gorges du Verdon en bateau électrique ou en pédalo avec toboggan ou louer un canoë.

Le Verdon aventure :

  • Découvrir des chemins de randonnées pour des vues exceptionnelles au cœur des Gorges du Verdon.
  • Faire une descente des Gorges du Verdon en aqua rando avec des professionnels pour vous guider.
  • Approcher les parois du Verdon en escalade sur des voies équipées.
  • Faire du canyoning avec le matériel adapté.
sentier-imbut-vidal-chemin-martel-gorges-du-verdon
vacances à palud sur verdon activites loisirs rando

Où dormir aux gorges du Verdon ?

Si vous voulez vivre en symbiose avec la nature et être au plus près des activités sportives du Verdon parc, choisissez le camping. Il y en a plusieurs autour du verdon.

Si je n’habitais pas la région, je choisirai Le Camping de l’Aigle d’une part pour sa situation géographique entre le Lac de Sainte Croix et l’accès aux plus belles randonnées des gorges du Verdon. Et d’autre part, pour ses mobil-home écolos Coco Sweet. Un hébergement insolite mais confortable : sorte de tente améliorée, toute équipée avec un vrai lit. Et en plus c’est un habitat à l’impact minimum sur l’environnement qui se fond dans la nature. Du glamping (contraction de Glamour et Camping).

Quel camping Verdon et alentours ?

Et d’ailleurs, si vous aimez le camping en tente ET le confort, vous pouvez  choisir un des campings qui propose des mobil-home de ce type et cela dans toute la France.

la plus belle randonnee des gorges du verdon
gorges-du-verdon-serpent-foret-de-provence-riviere
gorges du verdon sentier de l'imbut-aventure sentier vidal provence
gorges du verdon info aventure sentier imbut
gorges du verdon meilleure randonnee Palud
comment visiter le verdon randonnee pedestre
plus beau canyon de france verdon chemin de l'imbut
  1. Superbe article, détaillé, poétique, pratique, joliment illustré, une merveille !
    J’ai fait cette randonnée il y a quelques temps et tu m’y as ramenée ! Difficile ? Oui !!! très !! mais tellement joli et quelle satisfaction de l’avoir faite ! :)
    Merci pour l’évasion ce matin !

    1. Je t’en prie ❤️ c’était une sacrée randonnée que je pense refaire volontiers. Mais c’est vrai que c’est plus que raide sur la fin ! et merci pour tous ces compliments, ça me conforte dans mon envie de peaufiner mes articles.

  2. Un article parfait, du professionnalisme !
    Il n’y a plus rien à dire, tu joues dans la cour des grands, maintenant .
    Je ne me lasse pas de le revoir (maintenant complet) et de le relire
    Les photos sont très belles, et accompagnent parfaitement ton texte .
    Les conseils sont très précis, et détaillés tu n’oublies personne . Juste un mot :
    BRAVO

  3. Les photos sont magnifiques et donnent vraiment envie. J’aimerais tellement découvrir ta région, tu fais toujours des randonnées qui ont l’air grandioses ! Il faudrait qu’on se fasse un week-end là-bas pour découvrir tout ça :)

    1. Merci Célia, c’est vrai qu’avec le Verdon, ce n’est pas bien difficile d’être déçu. J’ai encore quelques randonnées surprenantes à partager sur le blog car on ne passe pas un weekend ensoleillé sans découvrir un peu plus notre région. Et toi, tes derniers voyages étaient sublimes, la Norvège, c’est bien une destination qui m’inspire. Sans parler de l’Islande…

  4. Sympa cette randonnée. C’est la prochaine que je veux faire dans les Gorges du Verdon. J’ai fait le sentier Blanc-Martel à l’automne qui est magnifique aussi. Vous avez du bien savourer !! Vos photos sont superbes en tout cas.

    1. Haha ! le sentier Martel, c’est justement la randonnée que l’on veut faire en avril ;) après il fait trop chaud pour la faire car elle est souvent au soleil celle-ci !

  5. Quelles belles photos ! J’adorerai y revenir pour y faire de la rando ou du Canoé dans les basses Gorges. On a fait les hautes Gorges l’année dernière mais c’était frustrant, trop de monde, pas assez d’eau, pas assez libres… une revanche à prendre donc :)

    1. Merci Chrys ! Comme de partout, c’est très variable sur une même destination à quelques kilomètres près… Pour exemple, on a fait le Lac d’Allos en automne par le haut et on a croisé 2 couples seulement. De même si tu vas faire du canoë au Lac de Ste Croix en plein été, tu auras une sacrée foule.

  6. Cet article est absolument magnifique ! j’adore ta façon de parler de la Provence, et cette aventure au coeur des gorges. J’ai pris l’autre sentier (Martel), donc j’étais intéressée de voir celui-ci. Je ne regrette pas mon choix, car j’avais adoré les célèbres escaliers + le point sublime à l’arrivée, mais ton option est sublime aussi et j’adore pouvoir la découvrir au plus près avec toi. J’adore tes articles sur les montagnes et secrets du sud, toujours ! Et bravo pour le point pratique à la fin, super bien foutu.

    1. Je te remercie avec un grand sourire béat. Je suis ravie d’arriver à te captiver alors que tu connais si bien la Provence. Bon alors, avec cette carte et ces précisions, plus d’excuses ^^ (même le beau temps est là !)

  7. Je suis comme d’habitude en extase devant tes photos. Et tu me fait vivre cette randonnée de près. Merci, car je sais que je ne pourrai certainement jamais la faire. Maintenant, j’ai envie de retourner dans les Gorges du Verdon. Il va falloir qu’on reprogramme un week-end !!

    1. Tu mets en avant quelque chose que j’adore dans le fait de partager ses voyages et aventures. C’est de pouvoir donner accès à des paysages et des endroits « rares ». Comme tu dis, on ne pourra pas tout faire et tout voir en une vie (pour des tas de raisons) mais grâce aux blogs on peut vivre un petit peu ces découvertes innombrables. Merci Marieke.

  8. Merci Vanessa pour ces magnifiques vues en aquarelle, pour ce spray d’eau fraiche et ce fracas engouffré . Merci pour tes mots qui comme toujours subliment le décor, merci pour la multitude de détails engageants……Si on y va, c’est avec ta carte tellement plus magique que les guides de rando . On attend ta prochaine escapade avec impatience .

    1. Merciiiiii, que c’est joliment dit. Si j’ai besoin un jour, je vous embauche pour la rédaction ^^
      Et c’est vrai qu’il y en a marre de ces cartes grossières avec du rouge vif et du bleu criard, un peu de douceur et d’harmonie ça ne fait pas de mal, on part dans la nature quand même alors restons dans le thème ! :D

  9. Vanessa ! Ton article est de toute beauté !!! Quel boulot, aussi bien sur le fond qui allie récit magnifique ET infos pratiques que sur la forme avec ta cascade de photos teintées d’émeraude et ta carte du Verdon… bref j’aime et je suis très admirative de tout ce que tu as fait !
    Maintenant il me reste plus qu’à aller déguster cette fameuse glace fraise menthe, un jour à Moustier, que je sais juste magnifique. Quant à faire la randonnée, pas certaine que j’en sois capable moi la parisienne, je dois manquer d’entrainement ;)

    1. Merci Céline, ça me touche vraiment. La glace à Moustiers c’est trop huuumm et pour la rando tu peux toujours faire celle du sentier Martel, tout le monde la fait, tu n’vas pas me dire que tu n’y arriveras pas ! Au pire j’y vais bientôt, je te dirai le niveau :)

    1. Youpi !! déjà on a réduit le problème à une incompatibilité avec une extension, reste à savoir laquelle :D
      Merci pour ton aide Chrystelle !! Je me suis sentie moins seule ce matin face à tout ça !

  10. Justement, je suis allée plusieurs fois dans les Gorges du Verdon (en bas, genre pour faire du canoë et me baigner) et je ne savais pas vraiment d’où provenait cette couleur vert / bleu… maintenant je sais, grâce à toi ! Sinon, j’ignorais qu’il y avait des randos le long de falaise. Faut pas avoir le vertige… Pour moi, c’est raté ! Je suis une flippée du vide et donc moyennement à l’aise sur certaines randos. Mais j’ai apprécié regarder tes photos. C’est très joli.

  11. Oh comme ça donne envie :) L’eau en mouvement est si belle ! Et puis le vert des arbres est (au moins) aussi beau, et rend vraiment hommage à ce « lieu verdoyant » !
    Bon, la randonnée semble quand même assez compliquée, je sens que je vais commencer par le sentier martel ;)
    (mais il faut attendre septembre pour que les lieux se vident un peu d’après les échos que j’ai eu …)

  12. super article, autant par les photos que le texte qui l’accompagne, et c’est bien détaillé.
    J’ai déjà eu la chance d’aller sur les bords du verdon mais un jour j’aimerais bien faire aussi cette rando.

  13. Je suis allée de nombreuses fois dans le Verdon, sans jamais randonner au fond des gorges. Après avoir lu ton article la semaine dernière, nous avons fait le sentier de l’Imbut et le Vidal samedi.
    On nous a dit à l’office du tourisme qu’il avait été réaménagé et effectivement, pas de câbles pour nous mais de belles mains courantes en dur. Mon compagnon qui peut souffrir du vertige était rassuré tout le long de la randonnée.
    Nous sommes allés jusqu’au Baou béni, le chemin est majoritairement en sous bois, il n’y a qu’au bout, et pour se rapprocher un peu de l’eau que nous évoluons hors sentier, entre les énormes rochers.
    Merci beaucoup d’avoir inspiré notre week-end!

  14. Merci Vanessa, je cherche 2 ou 3 randonnées un peu difficile à la journée dans les gorges pour fin août et je dois dire qu hormis blanc martel, cela ne se bouscule pas et je peine à trouver un topoguide hormis celui de la ffr qui me semble un peu léger.. Est ce que je peu prendre ta description est assez précise et suffisante ou y a til des risques que je me perde et faut t il que je prenne une carte ou un topoguide en plus ? Si tu as des références je suis preneur. Merci à l’avance de ton aide.

    1. Si tu as l’habitude de randonner, tu devrais repérer facilement la sente devant toi et une fois au bord de la rivière, tu dois juste suivre le chemin. C’est pour remonter qu’il ne faudra pas louper la rampe en métal sur le côté gauche : seule difficulté. N’hésite pas à questionner les randonneurs que tu croises et à télécharger la carte sur MapsMe (utilisable sans réseau) pour te repérer par rapport à la route au cas où. Si tu ne te sens pas sûr, prends une carte :)

  15. Je suis tombé par hasard sur votre site, nous allons prochainement faire le GR4 entre Moustiers et Grasse et je cherchais des infos pour descendre le Verdon, mais en canoë en fait, comme quoi internet est plein de surprise. Et quel ravissement de ressentir l’émotion qui vous avez eu en parcourant ce sentier, c’est une vraie évasion pour nous lecteurs et prochainement acteur de cette rando.
    Et j’aime aussi la photo et je suis épaté des clichés que vous avez faits, du travail de pro j’ai l’impression, et dans cette page particulièrement les couleurs sont magnifiques, dites moi qu’il y a eu un peu de retouche (ce n’est pas du tout un reproche, c’est de la curiosité), car sinon je vais être jaloux si je ne vois pas la même chose. Au plaisir de vous lire.

    1. Le peu de retouche que je fais sur mes photos est dans le but de mieux retranscrire la réalité d’un paysage, d’un moment :) Rien ne remplace nos yeux et notre cœur mais j’essaye d’y tendre. Merci pour ces compliments, vous allez vous régaler.

      1. Je reviens sur mon commentaire d’il y a plus d’un an, car j’avais effectivement trouvé beau le parcours du GR4 dans le Verdon, côté rive droite. Mais il y a deux petites semaine j’ai pu faire le côté rive gauche, le chemin de l’IMBUT et VIDAL, qui depuis avoir lu votre blog me tenait à cœur de le découvrir. J’ai trouvé tout ce que j’attendais, des paysages grandioses, un chemin technique (sur la remontée surtout et les blocs rocheux) et une vue sur le Verdon, que l’on peut approcher de très près et aussi de belles vues sur le fond des gorges qui sont magnifiques de part les formes qu’elles prennent. Ce parcours à tout d’une parenthèse ou l’on déconnecte totalement et ou on a pas trop envie de remonter à la surface, de plus les couleurs automnales ajoutaient une petite touche de couleur. Donc merci pour cette découverte.

        1. Je suis tellement d’accord. Le sentier Martel est à faire car c’est l’image même du Verdon mais ceux de l’Imbut et Vidal complètent cette vision de canyon sauvage et inaccessible. Heureuse d’avoir pu t’inspirer !

  16. L article est magnifique et ta plume très agréable à lire. Cette randonnée que tu decris dont les passages sont délicats. Pour toi, elle est accessible dès quel àge pour les enfants ?

    1. Merci beaucoup ! Cette randonnée est interdite aux enfants sur la partie remontée Vidal car franchement gazeux et risqué par endroits. Je t’invite à aller voir mes stories instagram sur le Verdon pour te faire une idée (tu les trouveras archivées sur mon profil instagram @leblogcashpistache). Mon fils l’a faite avec nous à 7 ans et de nouveau à 9 ans mais il est entrainé à randonner, il fait de l’escalade aussi. Donc je dirais que cela dépend de beaucoup de paramètres…

  17. Magnifique, en septembre on part découvrir ce paradis. A ton avis cette randonnée est faisable avec un chien ? (Un chien de berger très sportif équipé de son harnais pour les passages escarpés)

    1. Je ne me souviens pas des interdictions du parc national, renseigne toi avant ! Je serais étonnée que les chiens soient acceptés. Sinon, ce n’est pas de l’escalade mais il faut se tenir à une rampe en métal quand même… Je n’ai pas de chien donc je suis mauvais juge.

      1. Hello Vanessa. Merci pour ta réponse je vais me renseigner là dessus. En tout cas avec ou sans le toutou on va découvrir cette rando !

  18. Bonjour ,
    Un super Article barvo vraiment bien détailler sur les randonnées , merci.
    Juste j’ai une question , ou on peut louer un bateau électrique , vous me conseiller quoi? (Remonter le début des Gorges du Verdon en bateau électrique ou en pédalo avec toboggan ou louer un canoë.)

    Bien cordialement
    Nadia

    1. Merci à vous. Les gorges ne se remontent plus qu’en partie que ce soit en bateau électrique et pédalo. C’est vraiment selon votre plaisir à l’effort, le pédalo demande d’être au moins 2 à pédaler.
      Bonne exploration dans le plus grand respect de cette nature merveilleuse :)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.